La poésie de John Cage pour les scolaires

Les 24 et 25 avril, 250 élèves ont pu assister en 3 séances au spectacle Listen to the Silence, un voyage avec John Cage (1912-1992).
Ce spectacle en petite jauge (80 places) était proposé par le Moloco à Audincourt en partenariat avec MA scène nationale.
Les enseignants avaient pu préparer leurs élèves avec quelques pistes proposées par le Moloco et le CPEM.

Pas simple d’entrer dans l’univers particulier, parfois jugé inaccessible, de ce compositeur américain.
Comme s’il s’était battu contre son nom, John Cage a voulu casser les règles en jalonnant son œuvre de questions :
« À quel moment les sons deviennent-ils de la musique ? », « La musique peut-elle naître du hasard ? »
« Le silence est-il aussi de la musique ? », « Est-ce que les arbres peuvent chanter ? »
« Les voitures sont-elles des instruments ? »
Les réponses, elles aussi, sortaient des sentiers battus : pianos préparés, sons aléatoires, interventions de bruits enregistrés.

Pour évoquer cet artiste, le pianiste Jeroen Malaise, l’acteur-performeur Tjyying Liu et la vidéaste Letizia Renzini proposaient un dispositif scénique tout à fait particulier.
Les spectateurs choisissaient à l’entrée un univers  : piano ou chantier. Suivant leur choix, ils étaient installés dans l’un des deux espaces aménagés.
Séparé de l’autre par un jeu de rideaux mobiles servant d’écrans aux projections, chaque groupe assistait à une partie du spectacle un peu différente de l’autre.
Deux point de vue d’un même moment dans une forme qui trouble la perception et qui mêle concert, laboratoire sonore, interaction avec le public et vidéo.

Au final, un spectacle unique qui fait partager l’audace, le talent et surtout la poésie du compositeur.

Photo Compagnie Zonzo